S’engager en ligne #01 – Les alternatives à Google

Classé dans : Blog, S'engager | 0

 

Voilà quelques années que je commence à changer mes habitudes quotidiennes, comment je m’habille, comment je mange, ce que je mets sur ma peau, … Pleins de petites briques qui viennent au fur et à mesure construire un nouveau mode de vie plus en phase avec mes valeurs. Je ne suis pas vraiment une radicale. Je n’arrive pas à tout changer d’un coup. Cela signifierait jeter toutes les habitudes acquises depuis l’enfance pour tout reconstruire et potentiellement s’exclure de la société actuelle, ce qui n’est pas mon but. Pourtant je sens mon engagement grandir de manière exponentielle. Petit à petit je me sens capable de pousser plus loin les actions que je mène pour transformer mon quotidien.  Dans cet article je voulais aborder la notion du numérique et les alternatives existantes.

Il y a quelques années je ne réfléchissais absolument pas à ma consommation de l’informatique, d’internet, des smartphones, des jeux-vidéo, … Univers qui m’intéresse pourtant énormément, si je ne m’étais pas lancé dans le textile, je pense que j’aurais pris la voie du numérique.

Aujourd’hui encore je n’arrive pas à me soustraire à certaines habitudes, je suis toujours sur les réseaux conventionnels, Facebook, Instagram, Youtube, … et il s’agit de réels moyens de communiquer son engagement. Si nous ne diffusions pas le projet Tisseuses d’idées sur les réseaux, nous ne pourrions pas toucher autant de monde et partager avec ceux qui nous suivent et nous soutiennent. Pourtant, il existe déjà des petites actions qui permettent de s’engager dans une autre consommation du numérique et nous avions envie de vous partager nos actions en ligne dans quelques articles spécifiques.

 

Les navigateur et les moteurs de recherches

Dans tous les domaines, si nous souhaitons changer notre consommation, une des premières étapes est simplement l’information. D’où vient tel produit ? Cette marque est-elle réellement étique ? Existe-t-il un producteur de fromage pas très loin de chez moi ? Nous avons un outil formidable qu’est internet pour s’informer, chercher, enquêter. Mais de manière automatique, nous cherchons sur Google. C’est en effet sur ce moteur de recherche qu’il semble le plus facile de trouver les réponses à ses questions.

 Google, entre collecte de données, évasion fiscale et discriminations.

J’ai donc cherché à me renseigner un petit peu sur Google. Premier problème évident : la protection de la vie privée due à la collecte de données. Si nos données servaient de manière positive, je ne serais pas forcement contre. Nous pourrions soulever des montagnes seulement avec les datas récoltées. Seulement voilà, elles ne servent pas à changer les mondes, mais à mieux nous cerner, pour mieux vendre, faire plus de profit. En cherchant, je suis tombée sur des informations qui font froid dans le dos sur l’évasion fiscale de Google ainsi que la discrimination de ses salariés.

Lire l’article : https://lareleveetlapeste.fr/departement-travail-americain-accuse-google-dextremes-discriminations-salariales/

 

En sachant tout ça, il était difficile de continuer à utiliser Google comme navigateur et moteur de recherche par défaut. Je ne suis pas encore défaite de l’empire Google, mais j’essaie d’y arriver peu à peu.

Les alternatives à Google

Personnellement, j’ai choisi Lilo.org. Lancé en 2015 par deux français, il présente de nombreux avantages. Premièrement il respecte notre vie privée : les données de recherches des utilisateurs ne sont ni revendues, ni collectées.

Pour en savoir plus : https://www.lilo.org/fr/votre-vie-privee-avec-lilo/

 

Ensuite il s’agit d’un moteur de recherche solidaire, 50% des revenus publicitaires sont reversés à des projets issus de l’économie sociale et solidaire. En résumé, une recherche = une goutte d’eau, l’utilisateur choisit ensuite dans quel projet il souhaite reverser ses gouttes d’eau. Et chaque mois, Lilo reverse l’argent aux porteurs de projet. Depuis l’ouverture de la plateforme, plus d’un million d’euros a été reversé. Certains projets comme I-boycott.org ont déjà récolté plus de 23 000€.

Pour voir les projets soutenus : https://www.lilo.org/fr/category/les-projets/

Après plus d’un an d’utilisation, je ne peux en dire que du bien. Je trouve toujours des réponses pertinentes à mes recherches de la même manière que lorsque j’utilisais Google. Je l’ai installé sur mon ordi et sur mon téléphone et tout se passe super bien.

financement lilo

De son côté, Chloé utilise Ecosia. Le principe est exactement le même que Lilo, mais les revenus générés par la publicité servent à la reforestation dans des zones touchées par les dérèglements climatiques et la déforestation humaine. La plateforme allemande lancée en 2009 a déjà permis de replanter plus de 39 millions d’arbres grâce à 7 millions d’utilisateurs.

Pour en savoir plus : https://info.ecosia.org/what

Enfin pour faire face au traditionnel navigateur de Google Chrome, je me suis tournée vers Firefox qui est un logiciel en Open Source. Cette désignation s’applique aux logiciels (gratuits) dont le code peut être relu et amélioré par et pour tout le monde. Firefox est plus respectueux de la neutralité du web et de la protection de la vie privée.

Pour en savoir plus : https://www.mozilla.org/fr/

 

Et vous ? Avez vous des solutions contre le géant du web ?

Je viens de vous faire un petit état des lieux de notre engagement contre le monstre Google. Si vous n’êtes pas encore convaincus, cherchez donc les scandales qui ont éclaté récemment, je n’ai pas pu tous les énumérer ici. Et si vous avez, de votre côté, trouvé de nouvelles solutions pour protéger vos données ou pour une meilleure utilisation d’internet, laissez-nous un petit commentaire.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *